CTM Solutions

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Navigation Community & Tools J'Argonoscope
banniere_JARGONOSCOPE

Retouvez toutes les definitions de l'audiovisuel et de l'informatique professionnel.
Effectuez une recherche par mot clef ci dessous, ou parcourez le glossaire ci dessous.

Rechercher une definition
Commence par Contenant terme exact
All | 1 | 12 | 2 | 3 | 4 | 6 | 7 | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z
Page:  « Prcdent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 Suivant »

All

Terme Definition
HDTV
High Definition Television (Télévision haute définition). Image vidéo numérique dont la résolution est au moins deux fois celle des systèmes NTSC ou PAL. Le rapport largeur/hauteur HDTV est 16:9 (le rapport largeur/hauteur Analog TV est 4:3).
HDV
Le HDV (High Definition Video) est le premier format vidéo haute définition ( par opposition à la vidéo simple définition telle celle de la télévision ) pour camescopes grand public.

Le format HDV a été créé par quatre compagnies : Canon Inc., Sharp Corporation, Sony Corporation, et Victor Company of Japan, Limited (JVC). Ce partenariat date de Septembre 2003. Ces compagnies ont été rejoint depuis par d'autres telles que Apple ou Pinnacle.

Specifications

  • Support : Cassette DV ou mini DV (bande 1/4 pouce)
  • Format vidéo : 720/60p, 720/30p, 720/50p, 720/25p, 1080/60i, 1080/50i
  • Compression : MPEG-2 Video (profile & level: MP@H-14)
  • Fréquence d'echantillonage de la luminance : 74.25MHz 55.7MHz
  • Structure d'échantillonage : 4 : 2 : 0
  • Quantification : 8 bits (Pour la luminance et la chrominance)
  • Débit après compression : environ 19/25 Mbit/s
  • Compression audio : MPEG1 Audio Layer II
  • Fréquence d'échantillonage audio : 48 kHz
  • Quantification audio : 16 bits
  • Débit audio après compression : 384 kbit/s
  • Nombre de pistes audio : Stereo (2 canaux)
  • Type de flux : Transport Stream Packetized Elementary Stream
  • Interface du flux : IEEE1394 Firewire (MPEG2-TS)
HDV

Le HDV constitue un système économique de tournage et d’enregistrement HD. Il définit les formats vidéo, un procédé de compression et utilise l’enregistrement DV ainsi que les cassettes DV classiques ou MiniDV. Le HDV est disponible aux normes HDV1 et HDV2. Cependant, contrairement au DV, celles-ci utilisent la compression MPEG-2 avec un GOP long pour réduire la vidéo HD aux dimensions duau même débit que le DV.

Les deux normes appliquent l’échantillonnage couleur 4:2:0/8 bits. Les deux canaux audio 16 bits/48 Hz sont compressés (4:1) via MPEG-1 (couche Layer II) à 384 Kb/s. HDV1 est un format de balayage progressif 1280 x 720 appliquant des fréquences d’image de 60, 50, 30 et 25 Hz. Le format ProHD de JVC propose en outre une fréquence d’images de 24 Hz. La fréquence d’échantillonnage de la luminance est de 74,25 MHz. La compression vidéo MPEG- 2 avec un GOP de 6 images assure un débit de données d’enregistrement de 19 Mb/s.

Dans cette norme, une cassette MiniDV de 63 minutes enregistre 63 minutes de HDV et la répartition des données critiques sur toutes les pistes enregistrées permet de minimiser les pertes. HDV2 est un format de balayage entrelacé 1 440 x1 080 appliquant une fréquence d’image de 60 ou 50 Hz. Le débit de données est de 25 Mb/s après application de la compression MPEG-2 avec un GOP de 15 images.

Même si le nombre de pixels n’est pas conforme au rapport classique de 16:9 pixel/ligne, les images, elles, respectent ce rapport. Ainsi, la fréquence d’échantillonnage de la luminance est de 55,7 MHz et les pixels, étirés au lieu d’être carrés, présentent un format d’affichage de 1.33:1.

La fréquence d’échantillonnage de la luminance est identique à celle du format HDCAM.

  • 1080 formats records at 1440x1080
  • 720 formats record at 1280x720
  • 1080i, 1080p, 720p
  • Depending on format, support for 23.98, 25, 29.97 fps
  • 4:2:0 chroma sampling
  • 8-bit
  • MPEG-2 Long-GOP compression (interframe)
  • Up to 25 Mbit/sec for 1080 formats
  • Various compression ratios depending on the exact format
  • 2 audio channels

 

hertz (Hz)
Unité SI de fréquence correspondant à un cycle par seconde. Voir également kilohertz (KHz), mégahertz (MHz).
Hi Con
Image à contraste élevé (high contrast) utilisée pour créer des effets Matte Key (incrustations d'après découpe extérieure).
HIIP
Acronyme de Host Image Independent Protocol. Marque déposée d'Avid Technology, Inc. Le protocole HIIP permet au système Avid d'importer et d'exporter des fichiers sous différents formats standard. Egalement appelé Image Independence.
histogramme
Graphe utilisé, lors de la correction des couleurs, pour représenter la distribution des pixels dans une image en fonction de leur luminosité. Il permet de voir comment l'image est formée en terme de luminance relative.
Hot plug

Connexion ou déconnexion d'un composant "à chaud", sans arrêt du système.


Hote

Désigne une machine (serveur ou station de travail) sur laquelle le stockage va se connecter.
HP - Hot Patato

On appelle patate chaude une question ou une situation désagréable, que quelqu'un fait passer à une autre personne, pour l'éviter.

 

http://oxatis.typepad.com/.a/6a00d8341d6ba153ef0115702e73e1970b-800wi

 

HPDM - Hot Patatoes Dispatch Managment

Le Hot patatoes Dispatch Managment est un protocole de dispatch automatique des Hot Patatoes avec système de répartition de charge intégré.

 

http://oxatis.typepad.com/.a/6a00d8341d6ba153ef0115702e73e1970b-800wi
http://oxatis.typepad.com/.a/6a00d8341d6ba153ef0115702e73e1970b-800wi
http://oxatis.typepad.com/.a/6a00d8341d6ba153ef0115702e73e1970b-800wi
http://oxatis.typepad.com/.a/6a00d8341d6ba153ef0115702e73e1970b-800wi
http://oxatis.typepad.com/.a/6a00d8341d6ba153ef0115702e73e1970b-800wi
http://oxatis.typepad.com/.a/6a00d8341d6ba153ef0115702e73e1970b-800wi

 

HSRP : Hot Standby Router Protocol

HSRP : Hot Standby Router Protocol est un protocole propriétaire Cisco qui permettant une redondance des accès/continuité de service.

De ce protocole est dérivé VRRP (Virtual Router Redundancy Protocol), normalisé et utilisé chez la plupart des autres constructeurs (Nokia, Alcatel..)

En pratique, HSRP permet qu’un routeur de secours (ou spare) prenne immédiatement, de façon transparente, le relais dès qu’un problème physique apparaît.

Chaque routeur utilisant le protocole HSRP appartient à un groupe HSRP. Dans le groupe, un routeur sera élu comme ayant une priorité plus élevée. Il sera considéré comme routeur « actif » du groupe (les autres routeurs étant en "stanby").

Périodiquement, les routeurs échangent des messages « Hello » pour s'assurer que les routeurs du groupe sont encore online.

Si le routeur actif principal/nominal devient inaccessible, ou si le lien le reliant tombe, un autre routeur sera élu en remplacement : celui qui a la deuxième priorité la plus élevée.

Tous les messages entre les routeurs sont échangés en utilisant l'adressemulticastUDP sur le port 1985. 224.0.0.2 (qui correspond à tous les routeurs du lien local) via

Le routeur ayant la priorité la plus élevée comportera une adresse IP virtuelle ainsi qu'une adresse MAC adresse virtuelle (0000.0c07.ac0A).

Ces deux paramètres s'ajoutant à la configuration classique du routeur. Lorsque le routeur actif du groupe devient injoignable, un autre routeur prend le relais et récupère ainsi l'adresse IP virtuelle et l'adresse MAC virtuelle.

Exemple : Soient deux routeurs (A et B) utilisant le protocole HSRP pour fournir une tolérance aux pannes. Le routeur A utilisera l'adresse IP 192.168.0.1 avec un masque de réseau de 255.255.255.0 ; le routeur B utilisera l'adresse IP 192.168.0.2 avec un masque de réseau ayant pour valeur 255.255.255.0. Nous allons définir le routeur A comme le routeur ayant la priorité la plus élevée puis ajouter le routeur B au groupe. Enfin, nous allons dire que l'adresse IP 192.168.0.3 (masque 255.255.255.0) sera l'adresse IP virtuelle.


Routeur A :

interface Ethernet 0/0

ip address 192.168.0.1 255.255.255.0

standby 10 priority 100 preempt

standby 10 ip 192.168.0.3

 

Routeur B :

interface Ethernet 0/0

ip address 192.168.0.2 255.255.255.0

standby 10 priority 80 preempt

standby 10 ip 192.168.0.3

i/s
Images par seconde. Mesure du débit d'images dans un film ou une vidéo (NTSC = 30 i/s ; PAL = 25 i/s ; SECAM = 25 i/s ; Film = 24 i/s).
IEEE 1394
IgnoreQTRate (true or false)

Commande "utilisable" dans la console Avid Software

Allows importing of QT movie with “wrong” frame rate

SYNTAX Ignoreqtrate true

NOTES Used to import a QT movie and interpret it with the frame rate of the current project. For example, import a 24 frame movie into a 30 (29.97) frame project. The 24 frame movie is imported into the 30fps project frame per frame, with 30 frames being imported as a second, resulting in a speedup of course. You might consider a timewarp effect to correct the speed at this point, if appropriate. Michael Phillips at www.24p.com has some specific advice on this.

ILA
Voir D-ILA
image
Image vidéo intégrale. Une image contient deux trames vidéo, balayées à la vitesse NTSC d'approximativement 30 i/s ou à la vitesse PAL de 25 i/s.
Image active

Partie de l'image affichée par l'écran. Sur les systèmes à 525 et 625 lignes, par exemple, l'image active n'est respectivement constituée que de 487 et 575 lignes. De même, la durée totale est de 63,5 Ìs pour un système à 525 lignes et de 64 Ìs pour un système à 625 lignes, mais seulement 52 à 53.3Ìs contiennent réellement de l'information.

Le signal continu utilise cet intervalle de temps supplémentaire pour revenir au début de la première ligne du haut de l'image et redémarrer le balayage. Les formats SD échantillonnés numériquement contiennent 576 lignes et 720 pixels par ligne (système à 625 lignes) ou 480 lignes et 720 pixels par ligne (système à 525 lignes) mais toute l'information ne tient que dans 702 pixels. 720 pixels équivalent à 53,3 Ìs.

L'échantillonnage du signal s'effectue lors de l'effacement du signal analogique (blanking). Il démarre juste avant l'extrémité gauche de l'image active et se termine après le retour au niveau de blanking du signal. Ainsi, les limites gauche et droite de l'image numérisée sont incluses dans la ligne de balayage numérique.

Ce mécanisme permet d'obtenir une continuité entre le signal invisible (blanking) et l'image active. Les systèmes HD sont généralement caractérisés par leur nombre de lignes actives. Un système à 1 080 lignes, par exemple, possède 1 080 lignes de vidéo active, chacune composée de 1 920 échantillons.

Pour adapter ce système à une connexion analogique, il suffit de l'associer à une image plus grande, de type 1 125 lignes.

Image I uniquement (Image I)

Forme abrégée d' image intra uniquement.

Image Independence
Voir HIIP.
Image segmentée

Voir : 24PsF

impulsion d'image
Impulsion superposée au signal de la piste de contrôle. Les impulsions d'images sont utilisées pour identifier les emplacements de la piste vidéo contenant des impulsions synchrones verticales.
impulsion de synchronisation
Impulsions contrôlant le balayage vertical champ par champ de l'image vidéo par le faisceau d'électrons.
incrustation
Timecode visible superposé de façon permanente (gravé) sur la source vidéo, habituellement sous forme de chiffres blancs dans un rectangle noir. Le timecode incrusté est utilisé normalement pour le suivi du timecode au cours des aperçus ou du montage maquette. Une bande vidéo contenant une incrustation est également appelée copie incrustée ou copie fenêtre.
Incrustation
Terme général désignant le processus qui consiste à placer un élément ou une partie d’une image sur une autre image (du texte sur de la vidéo par exemple). Version vidéo du cache en film, l’incrustation implique des opérations en direct faisant appel à des outils interactifs. Cette procédure s’effectue en deux temps : le signal d’incrustation est d’abord dérivé, puis réappliqué pour produire le résultat escompté. En haute définition, il est impératif que les résultats soient convaincants et précis. Le recours croissant à la composition exige d’excellentes compétences en incrustation pour que les éléments incorporés (décors, objets, acteurs) s’intègrent harmonieusement à l’image d’origine.

L’introduction de la technologie numérique et du montage non linéaire online a participé à l’essor rapide des outils d’incrustation. Si les ressources utilisées ont été créées électroniquement (graphiques ou illustrations, par exemple), le signal d’incrustation est fourni avec la vidéo.

Sinon, il existe des moyens élaborés pour le dériver. Habituellement, les objets sont photographiés sur un écran bleu ou vert, dont la couleur définit le signal d’incrustation. En réalité, la couleur d’incrustation déborde sur l’objet et des techniques de détourage doivent être appliquées. Les contours de l’élément incrusté exigent généralement un travail minutieux. Un soin particulier doit en effet être apporté afin d’adoucir les contours entre l’objet et l’arrière-plan et de rendre les contours plus naturels à l’aide de fondus.

Des techniques plus poussées permettent d’incruster des éléments translucides tels que la fumée, le brouillard et le verre. Elles utilisent souvent un procédé de mélange non additif qui équilibre la luminance du premier plan et celle de l’arrière-plan.

Ces nouvelles techniques d’incrustation numérique ont considérablement contribué à l’essor du cinéma numérique. Leur efficacité a révolutionné le monde de la production, la simplification des prises et la diminution des tournages en extérieur ayant permis de réduire considérablement les coûts.

Dans les systèmes numériques, l’incrustation correspond à un signal de bande passante complète (comme Y, luminance) et est souvent stockée avec sa vidéo de premier plan. Les systèmes non linéaires sur disque permettent de stocker et de lire l’ensemble vidéo + incrustation en une seule opération, sinon cela nécessiterait deux magnétoscopes.

Voir aussi : Ecran bleu, 4:2:2:4 et 4:4:4:4

incrustation en chrominance
Méthode de combinaison d'images ou de parties d'images provenant de deux sources différentes, en remplaçant la couleur unie d'une source par une image de la seconde source.
Incrustation en chrominance

Processus de dérivation et d’utilisation d’un signal d’incrustation formé à partir de zones d’une couleur donnée appartenant à une image (généralement le bleu, parfois le vert).

Voir aussi : Incrustation

incruster
Combiner une image sélectionnée dans une source avec celle d'une autre source. Voir également incrustation en chrominance.
indicateur de position
Ligne bleue verticale se déplaçant dans la barre de position et dans la timeline pour indiquer l'emplacement de l'image affichée dans la fenêtre.
initialisation
Configuration du programme de montage de l'ordinateur aux conditions d'exploitation appropriées au début de la session de montage.
Page:  « Prcdent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 Suivant »
Publicité :
Bannière

linkedin_gray50facebook_gray50Twitter_gray50

Boutons_Location3
Boutons_Thunderbolt_UltraHD

Inscription Newsletters CTM

Inscrivez vous aux newsletters CTM
Email:
Prénom:
Nom:
Verification :

Entrer le texte de l'image

Navigation Community & Tools J'Argonoscope