CTM Solutions

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Navigation J'Argonoscope
banniere_JARGONOSCOPE

Retouvez toutes les definitions de l'audiovisuel et de l'informatique professionnel.
Effectuez une recherche par mot clef ci dessous, ou parcourez le glossaire ci dessous.

Rechercher une definition
Commence par Contenant terme exact
All | 1 | 12 | 2 | 3 | 4 | 6 | 7 | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z
Page:  « Prcdent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 Suivant »

All

Terme Definition
Anamorphique

Ce terme qualifie une image dont les proportions d'origine ont été modifiées. Le processus anamorphique, ou anamorphose, s'effectue grâce à une lentille auxiliaire qui compresse l'un des axes de l'image, généralement l'axe horizontal, à un taux donné. De cette manière un format d'affichage 1,85:1 ou 2,35:1 peut être réduit horizontalement afin de produire une image au format cinématographique 1,33:1 (4:3). Lors de sa projection, le film anamorphosé

passe par une autre lentille anamorphique qui étire l'image afin de lui rendre ses proportions d'origine. L'anamorphose est courante sur les écrans larges SD. En effet, elle permet d'augmenter les dimensions de l'image de près de 33 % en étirant simplement les 720 pixels qui la constituent. Ce procédé s'applique également aux lentilles de caméra et permet de tourner en 16:9 avec une simple puce CCD de 4:3.

Voir aussi : Format d'affichage

 

Annuler/Rétablir
Opération permettant de revenir à l'état précédant immédiatement le dernier montage, ou de répéter une annulation.
anticrénelage
Procédé informatisé de lissage des lignes irrégulières entourant les objets graphiques ou les titres.
Anticrénelage

Procédé permettant de réduire le phénomène de crénelage. Grâce à ses filtres, l'anticrénelage spatial est particulièrement utile pour atténuer les contours en dents de scie des lignes diagonales ou le scintillement des zones très détaillées.

Rien ne vaut cependant un meilleur échantillonnage et un traitement plus précis pour éviter le crénelage. Voir aussi : Crénelage

aperçu
Pour répéter un montage sans le réaliser (l'enregistrer).
Apple ProRes 422

Final Cut Pro 6 présente ProRes 422, le nouveau format de post-production d'Apple permettant d'obtenir une qualité HD non compressée avec des tailles de fichiers SD.

Utilisez ProRes 422 lorsque vous collaborez sur un réseau de stockage Xsan, lorsque vous travaillez avec des formats de caméra non natifs ou pour conserver une qualité optimale des composites et des travaux d'étalonnage couleur exigeants.

Consulter le livre blanc ProRes 422

arrachements de bande
Transfert sur des fichiers médias de segments pour que les utilisateurs des autres groupes de travail puissent accéder aux médias et les utiliser avant l’envoi des fichiers complets.
ASCII
American Standard Code for Information Interchange. Norme régissant l'enregistrement des caractères par une séquence de chiffres binaires. La plupart des ordinateurs utilisent le code ASCII pour représenter du texte, ce qui permet de transférer des données d'un ordinateur à un autre.
asservissement
Toute combinaison du regroupement de plusieurs pistes. Chaque montage effectué sur une piste est également répercuté sur les pistes asservies.
ATM
Mode de transfert asynchrone. Technologie réseau basée sur le transfert de données en paquets de taille fixe. Le paquet utilisé avec le mode asynchrone est de taille modeste comparé aux unités utilisées avec les technologies plus anciennes. La taille modeste et constante des paquets permet à l'équipement ATM d'acheminer des données audio, vidéo et informatiques sur le même réseau et de s'assurer que la ligne n'est pas mobilisée par un seul type de données. A l'heure actuelle, le mode de transfert asynchrone prend en charge des débits de 25 à 622 Mo/s (mégaoctets par seconde). Ce chiffre peut être comparé au maximum de 100 Mo/s pour Ethernet, technologie utilisée par la plupart des réseaux locaux.
ATM Asynchronous Transfert Mode

Mode de transfert où l'information numérique (tout type d'information numérique: vidéo, son, voix, données...) est scindée en paquets de taille standard ayant chacun l'adresse de sa destination finale.

Les paquets n'arrivent pas nécessairement dans l'ordre et ne voyagen pas nécessairement par le même chemin. Le récepteur accuse réception de chaque paquet à l'envoyeur.

AudioVision
Marque déposée d'Avid Technology, Inc. Système de montage audio numérique non-linéaire qui verrouille la vidéo numérique en synchronisation avec l'audio pour le montage et l'adoucissement de l'audio.
Authoring

Authoring : organisation des séquences vidéo dans le but de créer un CD/DVD interactif. Ces séquences sont ensuite traduites en fichiers adéquates pour être gravé sur le support

AutoSave
Fonction enregistrant le travail à intervalles réguliers (dont vous spécifiez la valeur). Les sauvegardes sont placées dans le dossier Attic.
AUX
Piste auxiliaire. Canal réservé à la connexion d'un dispositif audio ou vidéo externe, ou les deux, dans un système de montage vidéo.
AVC
Voir MPEG-4
AVC-I ou AVC Intra

 

 

 

L'AVC Intra est un format de tournage HD basé sur le codec H.264. L'AVC-Intra, est un format intra frame et n'utilise donc pas de long-GOP. Chaque frame est présente et entier sans interpolation.

 

Extrait du repaire.net :

Comment l’AVC-Intra se positionne-t-il par rapport au DVCPROHD ?

L’AVC-Intra va avoir deux versions. L’une 50Mb/s 4:2:0 10bit qui qualitativement va venir légèrement en dessous du DVCPROHD, et une version très haut de gamme à 100Mb/s. Cette version à 100Mb/s 4:2:2 10bit est sur le même débit que le DVCPROHD mais à base d’un codec plus optimisé qui offre donc une qualité supérieure.

La version AVC-Intra 50 va être intéressante sur un usage news, offrant donc une qualité HD proche du DVCPROHD mais à des débits deux fois moindres, avec beaucoup de place économisée sur les cartes P2. L’AVC-Intra 100 va être tourné vers la production haut de gamme comme la publicité ou le digital cinéma.

L’AVC-Intra exploite une écriture en 1920x1080 en AVC-Intra 100 et en 1440x1080 en AVC-Intra 50. Si on prend notre caméra la plus haut de gamme en P2 aujourd’hui, la HPX-3000, cela permet donc de disposer d’une chaîne Full HD d’un bout à l’autre de la captation, avec un capteur full-HD de 2,2 Millions de pixels et une écriture Full HD en 1920x1080 en l’AVC-Intra 100.

Pour rappel, sur cet aspect, pouvez-vous nous rappeler la résolution de captation du DVCPROHD ?
C’est en 1440x1080. Donc comme pour d’autres formats c’est un système de pixel shifting qui lui permet de passer sur un format 16/9ème en 1920x1080.

Aujourd’hui l’AVC-Intra 100 va être ce que l’on va proposer de mieux en terme qualitatif, il va venir remplacer progressivement notre D5-HD qui était relativement confidentiel en France mais qui est un format de mastering très utilisé dans le monde, et il va petit à petit être utilisé sur des productions.

 

 

 

AVC-Intra is a codec implementation developed by Panasonic that is fully compliant with H.264/MPEG-4 AVC following SMPTE RP 2027-2007. AVC-Intra is available in a number of Panasonic's high definition broadcast products, such as, for example, their P2 card equipped broadcast cameras.

Panasonic has announced AVC-Intra codec support in April 2007. The use of AVC-Intra provides production quality HD video at bit rates more normally associated with ENG (Electronic news gathering) applications, permitting full resolution, 10 bit field capture of high quality HD imagery in one piece camera-recorders.

AVC-Intra is intended to serve needs of video professionals, who have to store HD digital video on digital storage media for editing and archiving purposes. It defines 10-bit intra-frame only compression, which is easy for editing and preserves maximum video quality. The new standard significantly outperforms the older HDV (MPEG2 based) and DVCPRO HD (DV based) formats, allowing the codec to maintain better quality in 2x less storage.

Technical details

There are two classes;

  • AVC-Intra 50:
    • nominally 50 Mbit/s
    • CABAC entropy coding only.
    • 1920x1080 formats are High 10 Intra Profile, Level 4
    • 1280x720 formats are High 10 Intra Profile, Level 3.2
    • 4:2:0 chrominance sampling
    • frames are horizontally scaled by 3/4 (1920x1080 is scaled to 1440x1080. 1280x720 is scaled to 960x720)
  • AVC-Intra 100:
    • nominally 100 Mbit/s
    • CAVLC entropy coding only.
    • All formats are High 4:2:2 Intra Profile, Level 4.1
    • 4:2:2 chrominance sampling
    • frames are not scaled

Common to both classes;

  • Frame rates: 1920x1080 (23.98p / 25p / 29.97p / 50i / 59.94i), 1280x720 (23.98p / 25p / 29.97p / 50p / 59.94p)
  • 10 bit luma and chroma

Intra-Frame (compression intra-image uniquement)
La compression d’images peut se faire selon deux méthodes : la compression intra-image (dite I-Frame), qui compresse chaque image (compression spatiale) et la compression en « Long GOP », qui compresse les images par groupes (compression spatiale plus compression temporelle). Les codecs AVC-Intra et DVCPROHD utilisent une compression intra-image, alors que des codecs comme le HDV utilisent une compression en Long GOP. Le MPEG-4 AVC/H.264 utilise quant à lui les deux méthodes de compression.

Lorsque le contenu d’images adjacentes est assez similaire, la compression Long GOP permet d’obtenir de bons résultats, avec l’avantage de bénéficier d’un débit faible. Cependant, il arrive fréquemment que le contenu d’images qui se suivent varie beaucoup comme par exemple, lors du tournage d’une conférence de presse avec de nombreux flashs, pendant des événements sportifs où les sujets filmés bougent très rapidement ou encore pendant la captation de concerts.

De plus, en mode intra-image, le processing est effectué image par image, ce qui permet d’exploiter au mieux les processeurs multi-core de dernière génération qui permettent de travailler en parallèle sur plusieurs images simultanément. La compression intra-image est ainsi plus adaptée au montage virtuel que la compression Long GOP, dont la structure de compression rend les images dépendantes les unes des autres et rend donc plus difficile le processing.

 

Deux fois plus efficace que le MPEG-2 !


En exploitant au mieux toutes les techniques de compression apportées par l’algorithme H.264, l’AVC-Intra est devenu deux fois plus efficace que le MPEG-2, même en utilisant uniquement la compression intra-image. Son mode de prédiction intra-image et son encodage entropique qui s’adapte de manière dynamique aux images sont les deux outils principaux qui permettent d’améliorer drastiquement l’efficacité de la compression.

Mode de prédiction intra-image (« intra prediction »)
Ce processus génère des images prédictives basées sur des blocs adjacents de 8x8 pixels. En sélectionnant le meilleur mode de prédiction parmi 9 modes de signaux de luminance (voir l’illustration) et 4 modes de signaux de chrominance, il permet de générer des images prédictives d’une grande précision. Les données résiduelles, obtenues en soustrayant l’image prédictive de l’image originelle, sont enregistrées avec l’image prédictive.

Grâce à la précision de la prédiction, les données résiduelles sont minimes et ainsi une compression importante peut être obtenue. Du fait que ce processus est appliqué l’intérieur même de l’image, la précision de la prédiction reste constante même avec des images en mouvement rapide.

Encodage entropique adaptatif

Le processus d’encodage entropique adaptatif utilisé dans le MPEG-4 AVC/H.264 utilise le CAVLC (Context Adaptive VLC) et le CAVBAC (Context Adaptive Binary Arithmetic Coding) qui sont tous deux capables de s’adapter de manière dynamique au contexte. Le MPEG-2 utilise quant à lui une table de compression fixe lors du codage VLC, ce qui ne permet pas d’obtenir une compression efficace avec certains types d’images. A l’inverse, avec l’encodage adaptatif, la compression s’adapte de manière dynamique aux images et de ce fait on bénéficie toujours d’une compression efficace.

 

 

 

Third Party Support

  • Apple's Final Cut Pro 6.0.2 provides support via the ProRes 4.2.2 codec[5]
  • MainConcept offer an AVC-Intra encoder and decoder as part of their Codec SDK[6]
  • Omneon Inc have announced AVC-Intra support for their Spectrum and MediaDeck products[7]
  • Quantel demonstrated AVC-Intra workflow at NAB 2007[8]
  • Thomson Grass Valley have announced native support for AVC-Intra in EDIUS 4.5[9]

References

Codecs

 

AVC-Ultra

 

AVC-Ultra :
 
Codec Haut de gamme de Panasonic (supèrieur à l'AVC Intra à 100Mb/s en 422 10Bit), le codec AVC-Ultra proposera un débit de 200Mb/s. Ce format est avant tout dédié aux besoins particulièrs de post production DI , de projets 3D ou de réalité virtuelle ou l'AVC-Ultra permettra de travailler en HD 1080 50 / 60P en 4:2:2 10 bits.

Le débit de 200Mb/s permettra de passer en 12 bits / 4:4:4 en HD et 2K 24p.

 
Voir la vidéo de présentation AVC-ULTRA :

AVC-Ultra VideoBlog

videoblog_flags_en videoblog_flags_es videoblog_flags_fr videoblog_flags_ge videoblog_flags_it

AVC-ultra - The new revolutionary compression codec from Panasonic

 

AVCCAM ou AVCHD

Panasonic lance l’AVCCAM, une gamme de caméscopes Haute Définition institutionnels qui offrent de nombreux avantages par rapport aux systèmes HDV MPEG-2 utilisant des cassettes.


Caractéristiques principales de l’AVCHD
L’AVCHD (Advanced Video Codec High Definition) est un système de compression haute définition.

Il s’agit d’un encodeur et décodeur vidéo ultra-efficace, ou codec, utilisant le format MPEG-4 AVC (H.264). Ce système permet d’obtenir une qualité d’image bien supérieure au système d’encodage MPEG-2 (notamment utilisé par le format HDV). L’AVCHD s’impose aujourd’hui comme le format de compression du futur !

Aussi simple et rapide à utiliser qu’un appareil photo numérique, un caméscope AVCHD enregistre des images Haute Définition directement sur des cartes mémoire SDHC. Les caméscopes AVCHD n’ont aucune pièce mécanique mobile, l’enregistrement direct sur les cartes mémoire est extrêmement fiable et évite ainsi toute perte d’image pour des raisons mécaniques car l'enregistrement démarre instantanément.

A noter :

L'AVC Intra se place qualitativement en dessus de l'AVC Intra ou AVC Ultra :

AVC-I ou AVC Intra & AVC-Ultra

 


 
 

 

avec ombre portée
Ombre se prolongeant de manière uniforme à partir des bords d'un titre ou d'une forme, pour leur conférer un aspect tridimensionnel. Voir également avec ombre projetée.
avec ombre projetée
Ombre décalée par rapport au titre ou à la forme pour donner une impression de représentation spatiale. Voir également avec ombre portée.
AVI / Audio video interleaved

l’AVI est un fichier conteneur standard pour les fichiers vidéo et audio numériques (propre à l'environnement microsoft).

Un fichier AVI est un fichier contenant un flux video numérique compressé la plupart du temps (avec l'un ou l'autre codec) et un flux audio, (lui aussi très généralement compressé, avec l'un ou l'autre codec).
Ces deux flux de données sont multiplexés au sein du conteneur. C'est à dire qu'il sont joint, telle les 2 bandes d'une autoroute, de manière à être lu simultanément.

L'extension du fichier, si il vous renseigne sur la nature du contenu, ne vous renseigne pas sur sa forme... on peut donc etre en précense d'un fichier avi contenant un flux video DV, Mpeg, divx,... et un flux sonore MP3, PCM,...


Le fichier Quicktime est l'équivalent conceptuel de l'AVI dans l'environnement MAC (bien qu'il existe un lecteur Quicktime pour plateforme windows).

AVR
Avid Video Resolution (Résolution vidéo Avid). Niveau de compression en fonction duquel le média visuel est stocké par le système Avid. Le système crée des fichiers médias avec la résolution AVR, en utilisant des algorithmes de conversion qui lui sont propres et permettent de convertir des signaux vidéo analogiques en signaux vidéo numériques.
AVR

Le format AVR a été mis au point par Avid Technology. Il est constitué de différentes méthodes de compression vidéo M-JPEG compatibles avec ses systèmes matériels ABVB non linéaires. En compression AVR, la même table de quantification (des coefficients) est appliquée à chaque image du clip vidéo lors de sa numérisation. Ceci permet de conserver une résolution M-JPEG uniforme sur l'ensemble du clip.

Dans ce format, le taux de compression des données augmente en fonction de la complexité de l'image. Par exemple, un très gros plan possèdera généralement un faible taux de compression tandis qu'un plan d'ensemble réalisé lors d'une compétition sportive sera rendu à un taux de compression élevé. Pour ne pas encombrer la bande passante des systèmes, le format AVR utilise le principe d'invalidation (aussi appelé "rollback").

Ce mode de contrôle continu du débit des données évite que ce dernier dépasse la valeur maximale prédéfinie. Il suffit donc que cette limite d'invalidation soit atteinte sur une image donnée pour que les fréquences spatiales élevées de cette image soient supprimées des images suivantes, jusqu'au retour à un débit de données raisonnable.

Voir aussi : DCT, JPEG

axe de Y
Axe vertical dans un système à trois dimensions. Voir également axe des X, axe des Z.
axe des X
Axe horizontal dans un système à trois dimensions. Voir également axe des Y, axe des Z.
axe des Z
Axe perpendiculaire aux axes X et Y dans un système à trois dimensions. Voir également axe des X, axe des Y.
backtiming
Méthode de calcul du point d'entrée par soustraction de la durée depuis un point de sortie connu, afin que, par exemple, la musique et la vidéo ou le film se terminent sur la même note.
BADD
"Bordel à disque dur" : appellation des premiers serveurs vidéo arrivés dans le monde de la vidéo il y quelques années...
balayage
Synchronisation des appareils dans les systèmes de montage informatisés.
Page:  « Prcdent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 Suivant »
Publicité :
Bannière

linkedin_gray50facebook_gray50Twitter_gray50

Boutons_Location3
Boutons_Thunderbolt_UltraHD

Inscription Newsletters CTM

Inscrivez vous aux newsletters CTM
Email:
Prénom:
Nom:
Verification :

Entrer le texte de l'image

Navigation J'Argonoscope