La guerre des codecs aura t'elle lieu ?

Imprimer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Capture_decran_2018-08-30_a_16.37.10Le monde de la compression vidéo est en pleine effervescence. L'Alliance for Open Media finalise les spécifications de son nouveau codec AV1, dans la lignée des codecs libres VP8 et VP9. Soutenue par les Gafa et les services de VOD, elle affronte directement Mpeg avec son codec HEVC, empêtré dans l'imbroglio des royalties à payer pour les brevets. L'une des multiples facettes de l'affrontement entre les broadcasters traditionnels et les services de streaming pour alimenter en images nos écrans :
La fonction d'un codec de compression vidéo est de réduire le débit numérique issu d'une caméra pour pouvoir emprunter les réseaux hertziens ou se propager sur Internet. Les technologies et les méthodes pour y parvenir sont multiples et agencés dans une architecture complexe. Il est indispensable de standardiser les encodeurs et les décodeurs pour garantir leur interopérabilité. C'est ainsi qu'est apparue une série de sigles et de standards permettant de désigner le mode de compression employé.
Les systèmes de compression vidéo sont extrêmement nombreux, certains étant adaptés aux outils de production et d'autres destinés à la diffusion. C'est dans ce second domaine qu'une lutte s'est engagée entre les systèmes conçus par le Mpeg (Motion Picture Expert Group) et ceux centrés sur le streaming et Internet sous forme d'outils libres ou « open » et regroupés au sein de l'Alliance for Open Media (AOM).

La famille des standards Mpeg :

Des architectures similaires :

HEVC peine à se déployer :


L'Alliance for Open Media
 et son codec AV1:

La réponse de Mpeg face à AV1 :
Source : Mediakwest

Partager cette page