CTM Solutions

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Navigation News News Audio Avatar : Création d'une bande-son avec les outils Avid

Avatar : Création d'une bande-son avec les outils Avid

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

S'il est vrai qu'Hollywood a un peu trop souvent tendance à utiliser des clichés pour la promotion de ses films, décrire Avatar, le dernier film de James Cameron, comme « le film tant attendu », n'est pas exagéré. James Cameron aurait paraît-il commencé à travailler sur le scénario du film dès 1994 et aurait attendu jusqu'en 2005 pour que les progrès technologiques lui permettent de réaliser son film largement basé sur les effets graphiques par ordinateur. La technologie a également inspiré James Horner pour la composition de la bande originale du film. Le résultat peut être qualifié d'avant-gardiste, tant sur le plan technique qu'au niveau du son.

James Horner, qui avait déjà collaboré avec James Cameron pour Aliens, le retour et a été récompensé d'un oscar pour la musique de Titanic, a abordé ce projet de manière plus expérimentale qu'à son habitude. « Je ne me suis pas appuyé sur une partition écrite pour la majeure partie du film. J'ai au contraire largement improvisé la musique en me basant sur les images. L'orchestre n'est pas intervenu avant la fin du film. J'ai simplement joué les morceaux à l'aide d'un instrument électronique et d'un piano en me calant sur le film. J'ai de plus en plus tendance à essayer de me détacher de la composition orchestrale classique et à introduire dans mes partitions des instruments qui ne sont pas nécessairement utilisés pour la musique d'orchestre », explique James Horner.

Musicalement, la flexibilité des instruments virtuels utilisés dans l'environnement Pro Tools HD® a joué un rôle important dans le processus créatif de James Horner, en lui permettant de modeler des textures sonores très éloignées des sons connus. « Je trouvais la musique orchestrale classique de plus en plus contraignante et je me suis mis à expérimenter en ajoutant des instruments qui ne sont pas d'ordinaire associés aux sonorités ou aux harmonies occidentales, ou qui ne sont tout simplement pas considérés comme des instruments conventionnels », ajoute le compositeur.

Pour Simon Rhodes, responsable mixage et sonorisation, l'intégration de Sibelius® au logiciel Pro Tools HD a joué un rôle clé dans le mixage des éléments synthétiques et orchestraux. « En raison de la façon dont James travaille, la quasi-totalité de ses créations sont enregistrées, mais non écrites. Nous devons donc conserver une trace de la musique jouée et des sons utilisés. C'est là qu'entrent en jeu Pro Tools et Sibelius, en nous permettant de le faire de manière transparente », explique Simon Rhodes.

James Horner ajoute : « Nous utilisons Sibelius pour la notation, afin de pouvoir transmettre la musique aux copistes. Une bonne partie de la musique que j'ai jouée ne rentre pas vraiment dans les normes de notation. Sibelius sert en quelque sorte d'outil de traduction. Nous l'utilisons pour transcrire ce que j'ai créé et le réinterpréter pour permettre à un orchestre de le jouer... Pro Tools et Sibelius me permettent d'être plus créatif, en réfléchissant le moins possible à la technologie. »

« C'est un workflow à la fois élaboré et intuitif », ajoute Simon Franglen, arrangeur de musique électronique. Il nous explique comment, après avoir créé une carte de tempo à partir des repères d'Horner, il définit une maquette des éléments non synthétiques (qui seront ensuite remplacés par l'orchestre) et utilise ensuite des plug-ins lui permettant d'établir les éléments électroniques et rythmiques de la bande-son pour conférer des textures inédites aux sons d'Horner.

« J'utilise très peu de sons de synthétiseurs bruts, et plus particulièrement dans cette bande-son », nous explique Franglen. « Nous utilisons des échantillons naturels ou organiques, ou encore des instruments que nous manipulons ou triturons pour créer ces textures... Pro Tool [8] est devenu mon séquenceur MIDI de choix. Nous nous servons également d'Elastic [Time] pour conserver une certaine flexibilité avec les changements de la carte de tempo. Ce processus d'édition ne serait tout simplement pas possible sans Pro Tools. »

Mais les structures synthétiques ne constituent qu'une partie de la bande-son, comme l'explique Simon Rhodes : « L'orchestre est enregistré sur un système Pro Tools|HD à 96 kHz et les synthétiseurs sur un autre système à 48 kHz. Pour le mixage, nous utilisons ensuite un troisième système Pro Tools|HD, qui enregistre tous les sons pour le film. Au final, nous obtenons plus de 96 pistes, ainsi que la bande multipiste originale. »

Avec trois systèmes Pro Tools reliés par Satellite Link et synchronisés à l'image par Video Satellite LE, Rhodes mixe le projet avec un son surround 5.1 sur une console ICON D-Command®. « Mixer sur ICON est tellement plus rapide et intuitif, en particulier lorsqu’il faut gérer autant de pistes », explique-t-il. « Les faders sont d’excellente qualité, exactement comme sur les consoles de mixage vintage très prisées. La chose la plus importante, c’est que la console ICON nous permet de rester sous Pro Tools… Elle nous offre toute la flexibilité requise pour faire ce que nous souhaitons. Notre façon de travailler a totalement changé. »

Il aurait été impossible de gérer un projet aussi complexe sans Pro Tools|HD, ajoute Franglen. « La plus grande nouveauté, selon moi, réside dans le fait que nous n'avons plus besoin de nous soucier de la taille des fichiers ou du nombre de pistes. Par exemple, pour une séquence de 9 minutes, nous avons près de 450 pistes et un fichier qui atteint les 56 Go. »

« L'évolution de la technologie est absolument stupéfiante », poursuit Franglen. « Pour Titanic, je transportais constamment deux tonnes d'équipement. Pour Avatar, j'ai utilisé un Mac Pro, Pro Tools|HD, 16 Go de RAM et 6 To d'espace disque. Tout a été fait dans le système, sans un seul synthétiseur externe. A l'inverse, Titanic a nécessité un processus de configuration très complexe pour passer d'une session à l'autre. A présent, il ne faut que 10 minutes pour connecter un dispositif d’affichage. Tout se passe dans Pro Tools|HD. »

« Pro Tools|HD est vraiment la seule solution permettant de réaliser un projet de cette ampleur », conclut Rhodes. « Ce que nous avons fait pour ce projet aurait été impossible autrement. Nous repoussons à chaque instant les limites du logiciel et du matériel. Et je pense d'ailleurs qu'il serait plus juste de dire qu'en plus des limites du logiciel, James a repoussé ses propres limites. Les couleurs et textures qu'il a créées confèrent un caractère réellement distinct à la musique. Je pense que nous nous trouvons à l'aube d'une nouvelle ère dans le monde du cinéma, et Pro Tools|HD a grandement contribué à cette révolution.

Le défi :

Créer une bande son combinant un orchestre, des sons synthétiques et des instruments non conventionnels, puis mixer un nombre impressionnant de pistes et des fichiers exceptionnellement volumineux.

La solution :

Utiliser plusieurs systèmes Pro Tools|HD connectés via Satellite Link et synchronisés sur la vidéo à l'aide de Video Satellite LE. Une gamme étendue de plug-ins Pro Tools|HD, d'instruments virtuels et d'effets. Effectuer le mixage sur des consoles ICON pour bénéficier d’un contrôle total et efficace sur toutes les pistes et tous les plug-ins. Pour la notation, utiliser Sibelius et profiter de l’intégration de Sibelius dans Pro Tools HD.

Le workflow :

Station audio numérique: six systèmes Pro Tools|HD équipés de l’éditeur de partition, Satellite Link, Video Satellite LE, 003 Rack
Console: deux consoles ICON D-Command
Logiciel: Sibelius
Plug-in: Une gamme étendue d'instruments virtuels, de plug-ins d'effets et d'échantillons

Le défi :

Créer une bande son combinant un orchestre, des sons synthétiques et des instruments non conventionnels, puis mixer un nombre impressionnant de pistes et des fichiers exceptionnellement volumineux.

La solution :

Utiliser plusieurs systèmes Pro Tools|HD connectés via Satellite Link et synchronisés sur la vidéo à l'aide de Video Satellite LE. Une gamme étendue de plug-ins Pro Tools|HD, d'instruments virtuels et d'effets. Effectuer le mixage sur des consoles ICON pour bénéficier d’un contrôle total et efficace sur toutes les pistes et tous les plug-ins. Pour la notation, utiliser Sibelius et profiter de l’intégration de Sibelius dans Pro Tools HD.

Le workflow :

Station audio numérique: six systèmes Pro Tools|HD équipés de l’éditeur de partition, Satellite Link, Video Satellite LE, 003 Rack
Console: deux consoles ICON D-Command
Logiciel: Sibelius

Source : Avid

Partager cette page

Publicité :
Bannière

linkedin_gray50facebook_gray50Twitter_gray50

Boutons_Location2
location BVM X300 location stockage 4K location console Avid S6
Boutons_Thunderbolt_UltraHD
Boutons_DdeBrochures
Avid video Avid audio CTM Film APPLE Media360

RSS CTM Solutions

Inscription Newsletters CTM

Inscrivez vous aux newsletters CTM
Email:
Prénom:
Nom:
Verification :

Entrer le texte de l'image

Navigation News News Audio Avatar : Création d'une bande-son avec les outils Avid