CTM Solutions

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Navigation News Marché Apple pourra-t-il continuer sans Steve Jobs ?

Apple pourra-t-il continuer sans Steve Jobs ?

Envoyer Imprimer PDF

Newsmarket-stevejobs-iconeApple peut-il maintenir son avantage dans le secteur de l'innovation et sa formidable image de marque sans Steve Jobs ? IHS en doute. Outre ses talents de visionnaire, Steve Jobs aura aussi été un formidable businessman, permettant à Apple de générer sur chaque produit vendu des marges assez remarquables. Ainsi, sur l'iPhone, le best-seller d'Apple (en volume), la marge dépasse aujourd'hui les 70%. Et sur tous les produits Apple (Macbook, iMac, iPod, iPad), c'est la même chose avec une marge moyenne de 60%. C'est cette profitabilité qui a permis à Apple de devenir l'entreprise la plus riche du monde avec davantage de cash que le Trésor américain.

Point clé : Steve Jobs aura été un vrai visionnaire et un formidable Businessman

Une forte personnalité :
 

Tout cela, Apple le doit à un homme et à sa capacité de voir au-delà des produits. Lui seul a su envisager la manière dont seraient utilisés ces produits et les services qu'ils pourraient proposer. Steve Jobs était un fonceur qui, dès qu'il avait une idée en tête, faisait tout pour la mettre en oeuvre, quels que soient les obstacles qui se dressaient devant lui. "Jobs se fichait éperdument des bilans financiers trimestriels et se moquait des critiques des médias" explique Lee Ratliff, analyste chez IHS. "Il ne faisait pas attention à tout ça et se focalisait uniquement sur sa vision des choses. Sa force, c'était sa personnalité". Il s'inspirait le plus souvent de produits existants et les adaptait à sa sauce. "Apple n'a pas inventé l'ordinateur" fait remarquer Bod Braverman. "Pas plus que l'interface tactile, le baladeur ou le téléphone mobile, mais il a su élever tous ces produits à un niveau supérieur et réinventer la façon dont les gens les utilisent".

 

. L'héritage d'Apple :
 

Ce que laisse Steve Jobs à Apple, c'est une culture d'entreprise particulière. Reste maintenant à savoir si Apple a suffisamment appris de Jobs pour continuer sans lui sur la voie du succès, comme Ford par exemple l'a fait après la mort d'Henry Ford. A moyen terme, cela ne fait aucun doute. Mais à plus long terme, IHS est plus dubitatif. "J'ai du mal à croire que les produits qui révolutionneront le monde dans 20 ans seront basés sur les produits Apple actuels" souligne Jagdish Rebello, analyste chez IHS."L'entreprise doit donc mettre au point de nouveaux produits pour maintenir son leadership en matière d'innovation". Mais sans l'oeil affûté, l'esprit visionnaire et les exigences de Steve Jobs, est-ce possible ? "Bien qu'il y ait des gens très intelligents chez Apple, je me demande si quelqu'un peut légitimement prendre le relais de Steve Jobs" ajoute Bob Braverman. "Sans Jobs à la baguette, les marges d'Apple devraient décliner".

 

. Une petite avance...:
 

"Apple a environ 2 ans et demi d'avance sur les autres" conclut Steve Mather, analyste spécialisé dans les communications sans fil chez IHS. "Cela dit, dans les 3 à 5 qui viennent, cette avance pourrait commencer à fondre si Apple n'est pas capable de mettre au point de nouveaux produits hors normes".

 

La biographie de Steve Jobs est publiée aux Etats-Unis par Simon & Schuster. Elle sera disponible en France d'ici quelques semaines.

Source : ITRNews 

Partager cette page

Publicité :
Bannière

linkedin_gray50facebook_gray50Twitter_gray50

Boutons_Location3
Boutons_Thunderbolt_UltraHD

Inscription Newsletters CTM

Inscrivez vous aux newsletters CTM
Email:
Prénom:
Nom:
Verification :

Entrer le texte de l'image

Navigation News Marché Apple pourra-t-il continuer sans Steve Jobs ?