CTM Solutions

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Navigation News Marché Atos prêt à débourser 600 millions d'euros pour racheter Bull

Atos prêt à débourser 600 millions d'euros pour racheter Bull

Envoyer Imprimer PDF
atos1_logo_atos_600x424La société de services informatiques Atos annonce le lancement d'une offre publique d'achat sur toutes les actions émises et en circulation composant le capital du Groupe Bull. Cette annonce devrait déboucher sur la création d'un leader européen dans le Big Data et la cybersécurité. 


L'offre valorise la totalité du capital de Bull sur une base totalement diluée à environ 620 millions d'euros. Elle est conditionnée à l'obtention d'un seuil de succès de 50% + 1 action du capital de Bull. Les deux conseils d'administration, tout comme les deux principaux actionnaires de Bull, ont décidé de soutenir le projet.

L'offre formulée par Atos aux actionnaires de Bull est fixée à un prix de 4,90 € par action en numéraire, représentant une prime de 22% par rapport au cours de clôture de 4,01€ de Bull le vendredi 23 mai 2014, dernier jour de bourse avant cette annonce, et une prime de 30 % sur la moyenne du cours de l'action Bull pondérée par les volumes sur les 3 derniers mois (3,77€). L'offre portera également sur les OCEANEs Bull en circulation au prix de 5,55€ par OCEANE. Atos a l'intention de procéder au retrait de la cote des actions Bull soit par voie d'une offre de retrait obligatoire ou soit par le biais d'une fusion ultérieure entre les deux sociétés.
Le dimanche 25 mai 2014, le Conseil d'Administration de Bull a exprimé à l'unanimité son soutien à la transaction et a nommé conformément à la réglementation de l'AMF un expert indépendant pour produire une attestation d'équité sur les termes de l'offre. Le Conseil d'Administration d'Atos du vendredi 23 mai 2014 a également exprimé son entier et unanime soutien à la transaction. Crescendo Industries et Pothar Investments, représentant ensemble l'actionnaire principal avec 24,2% des actions du capital de Bull, se sont tous les deux déjà engagés à apporter l'intégralité de leurs actions à l'offre d'Atos.

Thierry Breton, Président Directeur Général d'Atos salut « ce rapprochement comme une étape majeure pour ancrer notre leadership en Europe dans le Cloud, le Big Data, et la Cybersécurité et nous permettre de réaliser notre ambition de devenir un acteur de premier plan et la marque préférée de l'IT en Europe à l'horizon 2016. Les équipes de Bull dont la compétence est hautement reconnue dans des technologies de pointe, tels que la puissance de calcul, la gestion et l'analyse des données, et la cybersécurité complètent les capacités d'Atos de déploiement à très grande échelle. Grâce à notre expérience d'intégration et notre culture d'efficience opérationnelle, cette transaction bénéficiera grandement aux clients, collaborateurs et actionnaires de Bull et d'Atos. »
Pour Philippe Vannier, Président Directeur Général du Groupe Bull, « En rejoignant Atos, l'un des plus grands succès des sociétés de services informatiques, le Groupe Bull bénéficiera d'un accélérateur pour son plan stratégique « One Bull ». Je suis enthousiaste à l'idée de faire partie de ce nouveau développement dans lequel chacun apportera sa contribution. Ensemble, avec Atos nous partageons la même passion de la Business Technologie ».

Dans le cadre du programme « Ambition 2016 » d'Atos ce rapprochement renforcera la position de la société de services dans le Cloud en Europe mais aussi en Infogérance et en Intégration de Systèmes. Cette alliance renforcera la position d'Atos en tant que N°1 du Cloud européen, avec près de 400 millions de chiffre d'affaires y compris Canopy. Bull apportera de nouvelles fonctionnalités techniques et technologiques qui amélioreront les opérations du Groupe dans les solutions d'infrastructure de Cloud déjà présentes dans le plan R&D de Canopy, et qui accéléreront la mise sur le marché de modules pour le Cloud.

Atos a tout d'abord l'intention de créer une entité dédiée au Big Data et à cybersécurité sous la marque Bull avec un chiffre d'affaires d'environ 500 million d'euros. Les opérations existantes d'Atos bénéficieront de l'expertise de Bull dans les solutions de sécurité et des supercalculateurs (HPC).
La connaissance des marchés verticaux d'Atos, sa base de clients et ses capacités en intégration de système, combinées à l'expertise de Bull dans les infrastructures HPC, permettront d'élargir l'offre de services d'Atos et d'augmenter la taille du business HPC.

L'Infogérance d'Atos verra son chiffre d'affaires augmenté d'environ 500 millions d'euros par l'apport de Bull. Cela viendra enrichir les offres actuelles d'Atos dans la mesure où les expertises de Bull dans les Services de Maintenance et de Migration Mainframe permettront à Atos d'adresser de nouveaux marchés verticaux avec une taille plus importante. Bull apportera de nouvelles capacités de migration et vient solidifier le partenariat stratégique avec EMC.
En Intégration de Systèmes, la contribution de Bull au chiffre d'affaires de cette Ligne de Services sera d'environ 300 millions d'euros et augmentera la base de clientèle permettant des ventes croisées de ses offres, en particulier dans l'Industrie, la Banque, la Défense et le Secteur public. L'alignement des meilleures pratiques d'Atos au périmètre de Bull grâce à un programme d'amélioration des opérations doit permettre de générer une marge plus élevée en ligne avec le plan à trois ans d'Atos.

D'un point de vue géographique, la combinaison des deux sociétés vient renforcer la position d'Atos, en particulier en France ou le chiffre d'affaires total sera supérieur à 2 milliards d'euros (pro forma 2013) avec un positionnement fort dans le Secteur Public et la banque.

Le potentiel des synergies de coûts est estimé à 80 millions d'euros par an (en année pleine) après 24 mois. Il correspond à une accélération du plan « One Bull » avec des économies évaluées à 30 millions d'euros, la réduction des coûts indirects pour 30 millions d'euros dans les entités internationales du nouveau Groupe et sur les fonctions support, ainsi que des économies additionnelles de 20 millions d'euros dans les achats et l'immobilier. Les coûts d'implémentation sont estimés à 45 millions d'euros sur une période de 24 mois. Ce montant vient s'ajouter aux 50 à 60 millions d'euros de coûts du plan « One Bull » annoncé en janvier 2014. Dans le cadre de l'avancement de ce plan « One Bull », la Direction de Bull entend soumettre la comptabilisation d'une provision reflétant ces coûts à son Comité d'Audit et au Conseil d'Administration approuvant les comptes au 30 juin 2014.

Source : ITRNews

Partager cette page

Publicité :
Bannière

linkedin_gray50facebook_gray50Twitter_gray50

Boutons_Location2
location BVM X300 location stockage 4K location console Avid S6
Boutons_Thunderbolt_UltraHD
Boutons_DdeBrochures
Avid video Avid audio CTM Film APPLE Media360

RSS CTM Solutions

Inscription Newsletters CTM

Inscrivez vous aux newsletters CTM
Email:
Prénom:
Nom:
Verification :

Entrer le texte de l'image

Navigation News Marché Atos prêt à débourser 600 millions d'euros pour racheter Bull